Tout d'abord, sachez qu'il n'y a ici aucun à priori ni idée reçue sur les chaleureux habitants de ce merveilleux département qu'est le Calvados(14). Ni aucun grief envers les gens dont le nom / prénom est Patrick. Tout le monde sait que les Patrick ont souvent le coeur tendre et sont des gens aimables et serviables.

La preuve nous en a été faite dans Call of Duty: Modern Warfare 2 il y a peu. Explications.

Tout joueur français de jeux en ligne connais cette sorte de "coutume" de mettre son prénom puis son département en pseudonyme. C'est typiquement français, en effet, on a jamais vu de pseudo "Jack from Texas" ou "Manolo de Catalunya" ou encore "Boris Kamtchatka". Des fois c'est même encore plus précis que ça, on a directement droit au code postal du joueur, exemple: "Denis15230"... au cas où on ait envie de lui envoyer une petite carte postale, on a déjà son code postal.

Alors est-ce là un moyen de s'identifier et d'essayer de trouver des concitoyens proches dans ce si vaste pays qu'est la France ? Ou alors est-ce un moyen de dire "je suis du 39, et fier de l'être". Quoi qu'il en soit, cette façon de se décrire dans son pseudonyme a souvent (toujours) été associée au Kevin de base. Ceci s'expliquant par le fait qu'à l'origine, ces pseudos étaient surtout utilisés dans les salons de discussion pour mâles en chaleur dans les recoins sombres du net, histoire de tout de suite annoncer à ses proies d'où il vient et donc, les gens plus propices à une rencontre IRL (In Real Life pour les incultes).

Donc à fortiori quand on voit un "Patrick du 14" on s'imagine facilement une fausse racaille du Calvados qui cherche à pécho une éventuelle gonzesse sur CoD. Comprenez notre état d'hilarité face à ces individus =)

Tout est de savoir réagir face à ces joueurs. Ils peuvent très bien cacher leur jeu derrière un pseudo rigolo.

En occurrence, notre Patrick national a fait preuve d'un style de jeu assez particulier. A cheval entre le vrai noob et la plancouze. On pouvais facilement le trouver toujours aux mêmes endroits, et jamais dans des emplacements stratégiques, par exemple accroupi sur une voiture au milieu d'un parking. Voyant qu'il ne manifestai aucune animosité envers les joueurs qui le tuaient sans arrêt aux mêmes endroits à coups de couteau répétés, nous l'avons pris en affection. C'est devenu notre Patrick national.

Alors est née l'expression: "Faire son Patrick". A savoir, jouer dans un état second, à 30% de ses réelles capacités et donc se faire laminer la tronche à répétition, sans pour autant partir en Rage Quit. Avouons que c'est très rare, mais c'est toujours plus classe de dire "Putain j'fait mon Patrick" plutôt que "Putain j'me fait défoncer à mort". Excusez la dureté des propos.

Encore une fois, n'y voyez pas l'origine d'une secte "Anti-Patrick" ou d'un quelconque foutage de gueule, bien au contraire, ceci est un hommage. Un hommage à un joueur qui a fait preuve d'humilité et de persévérance alors que les éléments (et les joueurs) se déchaînaient sur lui.

Merci à Patrick du 14.

Scan0005

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Illustration par Yann (aka Sup Kal El)